Titre graphique
Titre graphique
Vous êtes ici : L'esprit créateur > Intégration spirituelle
Ils cherchent situation, mariage, réputation, réussite extérieure et argent; mais ils restent névrosés et malheureux, même quand ils ont atteint ce qu'ils cherchaient. Leur vie n'a point de contenu suffisant, point de sens.

CG. JUNG, Ma vie. Souvenirs, rêves et pensées. Folio (1992), p. 166.
Une ouverture au plus que soi
La spiritualité, c'est la rencontre avec une dimension de la vie qui échappe au contrôle mental, un lâcher-prise de l'ego qui accepte de se laisser toucher par l’inconnu, en soi et autour de soi.
Au même titre que le jeu ou l’humour, il s'agit d'une expérience qui se vit loin de toutes certitudes.

Un appel à un élargissement de la conscience
La crise spirituelle surgit souvent lorsque la guérison psychologique et l'intégration du passé sont suffisamment avancées. Mêmes symptômes de mal-être (angoisse, dépression), mais autres causes : à la différence des difficultés d'ordre psychologique (estime de soi, relation à l'autre, intégration de son passé, etc), elle révèle des questionnements plus existentiels (réalisation de soi, sens de la vie et de la mort, reliance à ce qui nous dépasse, engagement sociétal...).

Un facteur de bien-être
Vivre des temps de spiritualité accroît l’équilibre psychologique autant que physiologique : la production de la sérotonine, un neuro-transmetteur qui favorise la sérénité, la confiance et la joie — on l'appelle l'hormone du bonheur.
Ce n'est pas que l'homme qui en est enrichi mais, à travers la résonance de sa créativité personnelle, la société dans laquelle il s'inscrit.

La spiritualité, c'est avant tout une relation.
Cet au-delà de soi qui élève le niveau vibratoire de l'homme, les traditions l'ont nommé l'.
De tous temps, les quatre grandes voies pour en faire la rencontre ont été la relation à la nature, la relation à l'art, l'écoute des grands songes et les temps de recueillement ritualisés, comme la prière ou l'écoute des chants sacrés. Dans ces différentes voies, le naturel et le culturel se relient en l'homme.
...mettre au monde celle que je voulais devenir : une pianiste décidée à habiter l'éternité dans l’instant (...)
Vivre l'instant, c'est apprendre à rester conscient de tout ce qui nous entoure et à en nourrir notre âme.


Hélène GRIMAUD, pianiste et conservatrice de loups
Retour à Salem. Livre de Poche, (2013), p. 113-124.

© NovaVela - Réalisation web : arobe.be, 2009-2017, page modifiée le 19-03-2018 22:56