Titre graphique
Titre graphique
Vous êtes ici : Françoise Bacq > Atmavictu ?
Ce mot, qui n'appartient à aucune langue, est venu à C.G. JUNG alors qu'il sculptait.
Jung sculptait les images qui l'habitaient, pour mieux en saisir le sens
À l'âge de 10 ans, il taille une première fois, en bois, cette figure humaine inconnue
À 45 ans, il la reproduit, en pierre, et la place dans son jardin

C'est à ce moment-là que l'inconscient m'en suggéra le nom,
appelant cette figure
Atmavictu, souffle de vie...
l'impulsion créatrice.


Ce n'est que beaucoup plus tard, à la fin de sa vie, que le sens de ce rituel répété s'est éclairci :

Au fond, tout cet ensemble est un Cabire (...)
muni d'une provision de force vitale, la pierre noirâtre allongée.
Les Cabires étaient des divinités de la nature,
dont le culte était en rapport avec celui de la déesse Déméter.
On les a rapprochés de l'élément créateur et de la naissance de la vie.




C.G. JUNG, Ma vie. Souvenirs, rêves et pensées. Folio (1992), p.43.
Pour vous familiariser avec l'oeuvre et la pensée de CG JUNG, je vous invite à lire...

A. STEVENS. L’œuvre-vie
E. G. HUMBERT. Jung
CG JUNG. Ma vie. Souvenirs, rêves et pensées
CG JUNG. L’homme et ses symboles
CG JUNG. L’homme à la découverte de son âme

© NovaVela - Réalisation web : arobe.be, 2009-2017, page modifiée le 19-03-2018 18:10