Titre graphique
Titre graphique
Vous êtes ici : Archives > 3. Séduction & perversion > Le thème
Manipulation, instrumentation, harcèlement, disqualification...
10% de la population sont victimes de fonctionnements pervers
Les fonctionnements pervers croisent notre chemin au quotidien
Ils nous fascinent pour mieux nous leurrer
Ils détruisent souvent à bas bruit
Rien ne les arrête, ni les règles, ni les remords, ni les émotions

Pas nécessaire d'être un pervers pour avoir des fonctionnements pervers
On les retrouve dans les familles, les couples, les entreprises, les institutions, en affaires, en politique...
La solution perverse se trouve au fond de chacun de nous, même les meilleurs
Mais chez certains, elle s'est érigée en façon de vivre

Pour la victime de ces fonctionnements pervers, les dégâts peuvent être profonds et durables
Troubles psychosomatiques, difficultés de concentration, culpabilisation, sentiment d'impuissance, incapacité à s'engager... et risque de contamination de ses relations ultérieures

Pour l'intervenant non averti, les risques sont tout aussi réels...
Endommager plus encore la victime : la contamination
S'endommager soi-même: le burnout
Un scorpion demanda à une grenouille de le transporter sur l'autre rive du fleuve. Celle-ci refusa, par peur de sa piqûre mortelle.
« Je n'y ai pas intérêt, ne sachant pas nager », rétorqua l'autre. La grenouille, rassurée par cette logique, accepta donc.
Au milieu du fleuve, elle sentit le scorpion la piquer. Stupéfaite, et tandis que déjà ils coulaient tous deux,
elle entendit le scorpion soupirer : « Que veux-tu, c'est ma nature, je ne peux pas m'en empêcher ! »


Orson Welles, dans Mr. Arkadin (1955)

© NovaVela - Réalisation web : arobe.be, 2009-2017, page modifiée le 01-01-2014 22:26