Adultes en quête2020-08-06T15:22:28+02:00

Adulte en recherche

Une quête de vie progresse en spirale, comme un même thème que l’on peut toujours reprendre sur une octave supérieure. Parfois, il s’agit de traverser une passe difficile mais ponctuelle. Un deuil, une crise, un traumatisme, une perte de repères. Et je deviens sherpa, j’éclaire les gués, les crevasses, les cols. Je remets de la perspective, des ressources, je soutiens l’espoir, la foi qui germent en vous.

D’autres fois, l’enjeu est plus large, existentiel : Comment intégrer une histoire douloureuse ? Se décharger du poids de secrets de famille ou de mémoires transgénérationnelles ? Créer du lien avec ses proches ou lointains, son environnement, le monde ? Entendre le corps qui fait mal quand les émotions ne parlent plus ?  Réagir face à ce monde qui fout l’camp ? Et je résonne de vos contradictions, vos ambivalences, vos paradoxes, de vos peurs et vos désirs, de vos ombres… Je vous invite à les intégrer, les apprivoiser, les métaboliser.

Il arrive que le mal de vivre soit plus diffus, plus essentiel. Que persiste un état dépressif à bas bruit ou une angoisse sans fond, un blues rampant : « qui suis-je, derrière toutes mes identifications culturelles, sociales et familiales ? Qu’est-ce qui donne sens à mon existence, au-delà de mes devoirs et engagements ? Quel est mon engagement envers notre planète ? Comment entrer en relation avec ce qui m’appelle et me dépasse? » Et je vous offre cette écoute qui entend les profondeurs, je reconnais le sacré qui cherche à se manifester, je suis témoin de cette rencontre intime avec votre âme.

Enfin, certains d’entre vous vivent un appel transpersonnel. Expérience mystique, décompensation psychotique passagère, état de conscience modifié, transe induite par une initiation aux pratiques spirituelles ancestrales… Je vous offre un cadre de protection et d’intégration pour que vous puissiez intégrer cet élargissement de conscience, et la rapporter comme un enrichissement à la société dans laquelle vous vous inscrivez.