Les peuples premiers, comme les poètes et les enfants, ont de tout temps dialogué avec la Nature, et à travers ce dialogue entretenu la relation avec le monde originel, celui du mystère et de l’invisible. Il suffit de penser à la puissance que dégage la montagne, l’océan, le volcan, le désert, pour ressentir combien la Nature est vivante, tantôt encourageante, tantôt dissuasive. Tout élément naturel, même une herbe folle au bord d’un chemin, un champignon sous une racine, dégage cette même vibration interagissante si on lui prête une subtile attention.

Se remettre en relation vivante avec la Nature amplifie notre sensorialité, notre sensibilité ainsi que notre capacité imaginative et créative.

Se préparer à la rencontre

Je touche la terre avec mon pied, consciemment. 
Comme si j’embrassais la terre avec mon pied

THICH NHAT HANH, moine bouddhiste vietnamien

Aller à la rencontre de la Nature dans toute sa force vibratoire nécessite de marquer un temps de suspension. Le temps de déposer ce qui encombre, engagements, soucis, questionnements. Le temps d’un geste ritualisé, qui salue le passage du profane au sacré. Le temps d’une immersion sensorielle, qui facilite la reconnection consciente.  Le temps d’un marche lente en « bain de forêt », ce que les Japonais nomment le Shinrin Yoku.

Rencontrer

Alors peut s’amorcer un dialogue avec la Nature. Ouvrir le dialogue par un rituel. S’émerveiller, se rendre attentif aux images qui nous surprennent, ouvrir ses canaux réceptifs. Regarder et se laisser regarder. Toucher et se laisser toucher. Se rapprocher, sentir la distance juste, comme on le ferait d’une rencontre humaine. Laisser le corps répondre, par une danse, un mouvement, un son, un rire, des larmes. Laisser résonner en soi l’enseignement que la Nature nous offre. Interagir avec la Nature est une des formes de l’ imagination active, du travail imaginal.

Remercier, saluer

La Nature est un Être Vivant. Lorsqu’on la quitte en conscience, avec respect et gratitude, le dialogue se transforme en expérience spirituelle, en une rencontre avec le Monde Autre. Ce n’est qu’ainsi qu’on apprend à aimer gratuitement la Nature, que l’on se retire de nos réflexes d’exploitation, et que petit à petit l’on réenchante le monde.

🎶 Tierra mi cuerpo 
Agua mi sangre
Aire mi aliento
Fuego mi espíritu  
🎶

Terre mon corps — Eau mon sang — Air mon souffle — Feu mon esprit
Chant des 4 éléments